Il reste environ une centaine d’abeilles mortes dans la ruche. Les autres ont disparu, probablement mortes à l’extérieur en butinant. Les abeilles contaminées par des pesticides perdent leurs repères et ne sont pas capables de revenir à la ruche. Pourtant leur environnement urbain n’est pas favorable à cette interprétation, quoique nous ne sommes pas très loin d’exploitations agricoles.

En tout cas, on ne se décourage pas, on recommence l’expérience au printemps prochain avec 2 ruches cette fois, leur terrain sera planté de prairie fleurie, elles auront tout ce qu’il faut sur place.

Publicités