Les récoltes de petits pois, fèves, échalotes et pommes de terre sont finies.
Les plants de petits pois et de fèves ont été coupés pour laisser les racines en terre. En effet celles-ci contiennent des nodules chargés en azote qui enrichira la terre.
Les petits pois ont été remplacés par un 2nd semis de haricots verts.
Le filet qui était sur le premier semis est basculé sur le 2nd pour le protéger des poules.
Le premier semis a assez grandi pour ne plus être endommagé par nos poules..

P1070112

Quand aux fèves, elles laissent toute la place aux courgettes qui avaient été plantées mi-Mai entre les 2 rangs de fèves.
Paillage avec l’herbe coupée dans les allées. Cette année, nous ne paillerons pas avec les plants de fèves, on a dû s’en débarrasser car ils étaient malades ( feu bactérien probablement)

P1070104

J’ai arraché les pommes de terre . Paillage avec les fanes en attendant la plantation des poireaux qui ne saurait tarder

P1070124

Michel a arraché les échalotes .

P1070114

Mise en place du système d’arrosage pour les tomates :

P1070105
Bilan des récoltes :
– Petits pois : 6 kg sur une sole de 4m², un peu moins bien que l’an dernier (7kg), sans doute à cause de la sécheresse.
– Fèves : 8kg sur une sole de 4m². Nous n’avions pas pesé l’an dernier, mais c’est inespéré, car les tempêtes de janvier avaient gravement endommagé les plants.
– Pommes de terre : 48 kg sur une sole de 8m², 33% de plus que l’an dernier. La technique de l’an dernier a été payante : enrichissement du sol à l’aide de compost maison, complété avec du fumier de ferme Bio, recouvert d’un paillage très épais début Novembre et  repos jusqu’à la plantation des pommes de terre en Mars. Etant donné la succession des cultures, nous ne pouvons pas faire pousser de l’engrais vert. Les pommes de terre sont dans l’ensemble très grosses, l’une d’entre pèse 468g
– échalotes : pas pesé, l’année prochaine on change et on fait pousser des oignons roses de Roscoff.

Le potager maintenant :

Dans les premiers châssis, ce sont des cèbes de Lézignan.
Derrière les châssis, les endives que l’on ne voit pas, puis les panais dont on voit bien les grandes feuilles.
Les tomates commencent à bien monter le long des tuteurs en bambous.
Au fond, à côté de la porte du garage, l’installation de fortune pour les canards.
Un taupe que Michel a nommé Anthracite colonise le potager, on essaie de cohabiter.P1070128

Le potager avant les récoltes : Photo prise mi-Mai.

P1060814

Publicités