La planche tomate courgettes est la seule qui ne produit pas toute l’année. En fin de production, en général fin Octobre, elle est préparée pour l’hivernage.
C’est la planche la plus à gauche, on voit encore les feuilles de courgettes, les plants de tomates ont déjà été enlevés et mis en déchetterie exceptionnellement  à cause du mildiou.
Après l’arrachage des tomates, cette partie avait servi à stocker différents végétaux, taille de haies du voisin, tontes de gazon etc.. afin que la terre ne soit jamais nue.

potager-1

Tous les végétaux et les plants de courgettes, après prélèvement des dernières courgettes et des jeunes pousses qui seront cuisinées en brèdes, seront enlevés et stockées sur une bâche.
Les plants de courgettes sont coupés, la racine reste en terre.
La planche est redéfinie à l’aide d’un cordeau  et les herbe débordantes coupées seront stockées aussi sur la bâche.
Puis  elle sera légèrement travaillée à la grelinette.
Le sol reste souple et grumeleux avec l’utilisation du paillage autant que possible donc plus besoin de le bêcher, ce qui contente tous les organismes du sol qui vivant à des profondeurs différentes seraient gravement perturbés.

potager-2

Le reste de compost sera étalé. Comme il ne nous reste pas assez de compost, on complète avec du compost de fumier de ferme enrichi en algues, que l’on trouve en jardinerie. Michel a embauché le petit fils, il faut débuter le potager aussi tôt que possible !

potager-3

On étale ensuite tous les végétaux verts stockés sur la bâche, puis le reste de paillage de l’an dernier stocké au fond du jardin ainsi que les feuilles mortes récupérées dans la rue. ( Notre approvisionnement en feuilles mortes va être très réduit maintenant du fait de l’abattage des arbres du talus en février dernier ! )
Il y a aussi des vieux cartons qui servaient à protéger le tas de végétaux.

potager-4

On voit bien les végétaux frais sous le tas de végétaux en cours de compostage.
Il ne faut pas hésiter à en mettre beaucoup.

potager-5

Le tout sera recouvert d’un grillage à grosse mailles pour éviter que les poules n’éparpillent le tout. Nous n’avons pas ajouté de foin frais cette année, du moins pas encore, le projet est à l’étude !
Et voila! la planche va rester ainsi jusqu’au début du mois de Mars où le reste de végétaux sera enlevé et stocké ailleurs dans le jardin pour une autre utilisation en paillage, permettant ainsi à la terre de se réchauffer en attendant la plantation des pommes de terre un peu plus tard entre mi Mars et fin mars selon le climat du moment.Pendant toute la fin de l’automne au moins, ce paillage permettra de nourrir les différents organismes du sol, c’est ce qui lui rendra toute sa fertilité.
Ce paillage intervient donc une fois tous les 4 ans sur chaque planche.

Au milieu de la photo, la planche de poireaux et carottes, où la récolte est déjà commencée, et paillée au fur et à mesure de la récolte avec les feuilles des légumes.

potager-6

Gros plan sur les poireaux bleus de Solaize et carottes Géantes de Tilques.
Cette planche n’est plus protégée par des filets, les légumes sont suffisamment ancrés dans le sol pour que les poules puissent évoluer sans risquer des les déchausser.

potager-8

A droite des carottes et poireaux, la planche de choux.
En début de planche, les choux de printemps, quelques salades et le semis à la volée de mâche qui sera à la fois récolte et couverture de sol. ( choux Tronchuda et de Milan)

potager-9

La mâche, coquille de Louviers,  semée le 25 Septembre  est sortie de terre depuis quelques temps. ( C’est très long à lever)

potager-11

En fin de planche, les choux de printemps , uniquement Tronchuda, entourés de navets semés à la volée. Ils servent de couvre-sol, sont éclaircis 2 fois ( les feuilles sont consommées en soupe). On va maintenant les laisser grossir et ils continueront à couvrir le sol  jusqu’à la récolte..
Les choux Tronchuda peuvent être bien plus gros encore. Et les feuilles que l’on cueille au fur et à mesure sont très tendres et n’ont pas un goût aussi soufrés que nos choux habituels.

potager-10

Et enfin tout à fait à droite, en début de planche l’exubérance des panais que nous avons commencé à consommer, au fond, les betteraves rouges, bettes, et rutabagas.

potager-9

Les rutabagas qui ont commencé à grossir.

potager-7

Le sol du potager reste donc couvert toute l’année, soit par des légumes qui poussent serrés  soit par du paillage, et au fur et à mesure des récoltes on couvre le sol par les fanes des légumes non consommées ou par des déchets végétaux , tailles de haies, taille de gazon.
Nourrir le sol pour nourrir les plantes.

Publicités