Une meilleure météo que ce à quoi nous nous attendions pour cette 2ème journée d’ouverture du jardin.
Une belle affluence également, des visiteurs très intéressés par l’animation au potager avec les explications de Michel sur le système qui nous permet de rendre très productive une toute petite surface : rotations, successions et cultures associées, 3 planches sur les 4 en production toute l’année et donc une fourniture de légumes même en hiver, la 4ème en repos sous un épais paillage de Novembre à Mars.

Le fonctionnement de la ruche Warré a également beaucoup intéressé les visiteurs, fonctionnement qui respecte celui qu’elles auraient dans la nature.
C’est pourquoi elle est souvent qualifiée de « ruche écologique ».
Déplacement vertical de la colonie du haut vers le bas à la belle saison, avec stockage du miel dans les éléments du haut, puis le mouvement inverse à l’automne et en hiver où la colonie remonte au fur et à mesure de la consommation des provisions de miel.
D’où l’ajout de « hausses » par le bas à la belle saison pour donner de la place à la colonie.
Ils ont pu observer des cellules d’ouvrières, de mâles et de reine, l’une avait encore des cellules operculées contenant un peu de miel qui n’a pas manqué d’attirer quelques abeilles.

Nos colonies ont été décimées par le frelon asiatique, nous renonçons provisoirement à l’apiculture, 1 à 2 ans , dans l’attente de l’évolution de la situation concernant le problème du frelon.
Les poules naines ont eu beaucoup de succès, d’autant plus que nous avions deux poussins âgés de 3 semaines et donc très facile à observer, et 4 autres âgés de 2 jours, bien cachés sous les ailes le de leur mère!
Près du poulailler, les haies naturelles en osier vivant et en bambous, ont suscité beaucoup d’intérêt, surtout celle en osier vivant.On a expliqué comment s’y prendre pour en planter une, la technique n’est vraiment pas difficile, le plus dur reste à trouver l’osier !

Le tube à jus de consoude est toujours un must et nécessite plusieurs  démonstrations. Il est fabrique avec un morceau de descente de gouttière et un bouchon percé auquel on a collé un petit tuyau pour l’écoulement du jus. C’est une méthode plus facile que la fabrication du purin, et qui se fait à l’extérieur et donc évite d’avoir à subir des odeurs peu agréables.

Et pour finir la tables où sont exposés les produits ménagers, vinaigre blanc, savon noir, bicarbonate de soude, liquide vaisselle et nettoyant ménager fabriqués à partir de ces produits, lessive à la cendre en fabrication et lessive à la cendre filtrée. Chaque flacon portait sa recette.

Deux journées encore très gratifiantes pour tous, et beaucoup de jeunes attirés par les explications sur le potager. 

Publicités