Pas de gel prévu dans les prochains jours, les température nocturnes ne descendront pas en dessous de 7° C. On se lance pour une fois avant les « Saints de glace » à planter les tomates en extérieur !
D’abord, mise place de la structure en bambous.

On laisse les bettes, repiquées à l’automne dernier au milieu et on continuera la récolte. Les branchage étalés servent à éviter le grattage par les poules.

Un plant de tomates est installé au pied de chaque tuteur en bambou.

Je fabrique mes yaourts moi même dans des pots en verre, mais il nous arrive quand même de temps temps d’en acheter. On récupère les pots vides qui nous serviront à faire des étiquettes pour les  repérer les plants de tomates . Nous avons 4 variétés de tomates et nous récupérons les graines pour les semis suivants, donc c’est important de bien les identifier.

Mise en place des étiquettes sur les tuteurs.

Premier semis de haricots verts nains ( à cause du vent !) en poquets.

Nous n’avons plus assez d’arceaux, donc nous mettons de fer à béton pour faire tenir les filets protégeant le semis de haricots du grattage des poules. Finalement, c’est facile à mettre en place et c’est plus discret !

Plantation de capucines tubéreuses dans le jardin ornemental, à la fois décoratives et comestibles. La plate bande en croissant autour de la terrasse ronde se remplit de plus en plus de plantes comestibles et vivaces…

Et pour finir la journée, on goûte pour la première fois  nos olives bretonnes préparées en saumure début décembre . C’est une réussite, elles sont petites mais délicieuses !