Installations des ruches

Première expérience en 2012 :

Nous sommes allés  chercher la ruche dans le Sud-Finistère, il est difficile de trouver des apiculteurs adeptes de la technique Warré dans le Finistère alors que c’est une technique très populaire dans les pays Anglo-Saxons.

Nous avons attendus tard dans la soirée pour être sûrs que toutes abeilles étaient rentrées à la ruche avant de la mettre dans la voiture et nous sommes arrivés sur notre site apicole vers minuit.

Pose de la hausse sur le dessus pour y insérer un nourrisseur de sirop en attendant que les abeilles se familiarisent avec leur nouvel environnement.

Le nourrisseur au sirop dans sa hausse :

Sortie des butineuses. Il semble qu’il y ait peu d’activité, ce n’est pas bon signe.

Pose d’une » hausse » par le bas. Nous sommes résolumment optimistes, nous espérons que tout ira bien et qu’elles vont beaucoup construire, il faut donc leur donner de l’espace pour qu’elles n’essaiment pas.

Au dernier passage de Michel, il a repéré des abeilles mortes sur la piste d’envol. Normalement, les abeilles nettoient régulièrement la ruche et se débarassent des abeilles mortes, il en a donc déduit qu’elles étaient toutes mortes. Quelques jours après nous sommes allées chercher la ruche. En effet, elle ne contenait plus qu’une centaine d’abeilles mortes. La colonie était sans doute trop faible, la reine a dû mourir et comme nous avons eu la colonie tard dans la saison, les abeilles n’ont pas pu élever une nouvelle reine. Nous recommencerons au printemps prochain, en espérant que la météo sera plus favorable avec au moins deux colonies voire trois pour une meilleure chance de succès.

Fin de notre première expérience d’apiculture :

Deuxième expérience en 2013 :

Cette année, Michel a fait peupler les trois ruches qu’il avait construites l’année dernière.
Comme cette année a très mal débuté aussi en ce qui concerne la météo, nous sommes allés chercher les trois ruches dans le sud Finistère début Septembre seulement et nous les avons installées la nuit sur le site que nous avions préparé en juillet à côté de la ruche de nos amis (ruche Dadant de couleur verte).

Michel enlève la sangle qui a servi pour les transport :

P1050769

Michel change le sens de la grille pour que les abeilles puissent de nouveau sortir :

P1050771

Le rucher la nuit :

P1050772

Le lendemain matin, nous y sommes retournés pour installer un élément par dessous pour que la colonie ait de la place pour s’agrandir et ainsi éviter l’essaimage. Nous  installons également un élément par dessus pour y installer le nourrisseur à sirop de sucre.

Préparation de l’enfumoir :

P1050774

Pose d’un élément par dessous :

P1050775

Pose de l’élément par dessus avec le nourrisseur :

P1050778

Préparation de la dose de sirop, 15cl par jour. Au début nous y retournerons tous les jours pour les nourrir puis nous mettrons 1/2 l de sirop qui devrait suffire pour 3 jours environ.
Michel prépare le sirop à l’avance : 1kg de sucre , 1l d’eau, on chauffe un peu pour faciliter la fonte du sucre dans l’eau.

P1050823

Michel verse la dose :

P1050824

Aussitôt, les abeilles arrivent en masse pour se nourrir :

P1050822

Activité sur la planche d’envol :

P1050827

Une boule de pollen sur la patte arrière d’une abeille :

P1050829

On nourrit au sirop de sucre pendant quelques semaines puis on posera un paquet de candy ( pâte de sucre)  sous le toit pour l’hiver, à la place du sirop.

P1060132

Les ruches sont arrimées avec des sangles en cas de tempêtes hivernales.
Bien nous en a pris car nous essuyons une série de très fortes tempêtes cet hiver.

P1060287

Septembre 2016 :

Toutes les ruches du site, les 3 nôtres et les 3 de nos amis ont été décimées par le frelon asiatique.
Les frelons attaquaient les abeilles aux alentours des ruches, lorsqu’elle revenaient chargées et fatiguée de leur quête de pollen et de nectar. Quand les colonies ont été suffisamment affaiblies, ils sont rentrés à l’intérieur de la ruche et ont terminé le travail !
Nous ne pensions  que les grilles à l’entrée protégeaient la ruche mais non, les frelons asiatiques sont arrivés à y pénétrer malgré la grille.
Nous n’avons aperçu aucun nid sur le site mais la région est particulièrement infestée par cet insecte. Les hiver doux bretons sont certainement la cause de cette infestation.

Nous allons attendre de voir comment la situation évolue avant de retenter une nouvelle expérience…

Publicités

6 réflexions à propos de “ Installations des ruches ”

  1. api amateur en 94 en asso pratiquant dadant , kenyane , et warré , j’ai choisi l’installation warré en 29, bravo pour votre blog bonne continuation

  2. Bonsoir,
    En cours de déménagement sur Plougastel-Daoulas, je vais me reconstruire un petit rucher (3 ruches) en Warré… En espérant que l’on pourra correspondre… Débutant en la matière.

  3. je lis souvent des articles à propos d’habitat pour les insectes mais je n’avais jamais pensé à une ruche, d’où vous est venue l’idée ? est-elle durable ? encore bravo, c’est admirable

    • Nous avons des ruches pour loger les abeilles uniquement.
      Pour les autres insectes nous disposons des abris dans différents coins du jardin : hôtel à insecte fait avec du bois de palette, pots en terre retournés avec de la paille à l’intérieur, tas de bois, tas de feuilles mortes, clôture en brande de bruyère, tas de pierres sèches, du paillage sous les massifs…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s