Les pommes de terre sont butées

Les pommes de terre sont butées. Beaucoup de manques et de plants chétifs pour cette variété, Zen,  nouvelle et  résistante au mildiou.

Puis elles sont paillées à la tonte de gazon, et les filets seront remis en place pour que les poules ne puissent pas avoir accès à la cuture.

Même travail dans le jardin d’Emilia, où les plants de Sarpo Mira se développent bien. Les oignons poussent bien, l’ail a attrapé la rouille, les fèves sont magnifiques et bientôt une première récolte.

Publicités

Les travaux du moment au potager

Les petits pois démarrent bien.
Le paillage à la tonte de gazon est écarté, et les pois sont légèrement butés.
C’est la première fois que nous buttons les pois et il y a lieu de s’interroger sur cette méthode, car le buttage perturbe grandement la vie du sol…

Le paillage est replacé sur les petites buttes.

Pose des tuteurs. Ce sont des pois nains (Hurst Green Shaft) mais il y a beaucoup de vent ici, et les tuteurs les aident bien à ne pas se coucher.
Les filets seront remis en place pour que les poules ne viennent pas déranger les plantations.

La structure en bambou pour les tomates est  montée mais les plants de tomates resteront dans les châssis jusque vers le 15 Mai où ils seront mis en terre.
Il fait encore trop frais chez nous.

Les pommes de terre (Zen, une nouvelle variété développée dans le Limousin résistante au mildiou) ne se développent pas bien, on ne peut pas encore les butter.
Devant la structure en bambou, on peut voir ces plants, certains se développent convenablement, d’autre très mal et pratiquement 20% ne sont pas sortis de terre.
Un essai très décevant.
De nombreuse plantes potagères sont volontairement laissée en terre pour la production de graines.

Il est temps de faire les semis de courges

Mi-Avril, la bonne époque pour faire les semis de courgettes, courges et fleurs.
Pour les fleurs, cette année j’ai décidé de faire des petits pots en papier journal avec un » pot maker » en bois qui nous a été offert.

Les tomates, semées mi-Mars,  dans le grenier sous le velux, ont bien grandi, Michel va les mettre dans le châssis sur la terrasse afin qu’elles s’acclimatent et aussi pour libérer la place pour les nouveaux semis.

Semis de courges et de courgettes qui seront placée sous le velux dans le grenier.

Tous ces petits plants seront mis en place vers la mi-Mai.

Les plantations et semis se poursuivent

Dans notre jardin, les semis de poireaux, de salades, de panais,  de choux, de radis sont faits, la plantation d’échalotes également. Les petits pois commencent à sortir de terre mais pas encore les pommes de terre.
Les travaux jardiniers se poursuivent dans le jardin de la voisine.
Préparation de la terre.

Plantation de pommes de terre Sarpo Mira pour la conservation, plantation de bulbilles d’oignons Jaune paille des vertus et semis de carottes pour l’été entre les rangs d’oignons, semis de petits pois en partie pour l’alimentation, en partir pour la semence.

Les fèves et l’ail plantés en Novembre, poussent bien et ont été désherbées, l’herbe est mise en paillage sur la terre. En fait, les adventices jouent le rôle d’un engrais vert gratuit.
Une partie de la récolte de fèves sera gardée pour la semence.
Pour le jardin d’Emilia, nous utilisons la même technique de jardinage, sentiers permanents enherbés, paillage à la tonte de gazon et aux adventices, travail du sol minimum à la grelinette et à la griffe.
Une différence cependant, l’utilisation d’engrais vert comme apport de matière organique car nous n’avons pas autant de déchets verts que dans notre jardin.
Et toujours penser à garder de la semence autant que faire se peut !

Premiers semis et plantation à l’extérieur

Le paillage est retiré et stocké sur la terrasse pour libérer la planche où seront plantées les pommes de terre.
Le paillage sera ensuite stocké dans un bac en attendant d’être réparti à nouveau sur les planches potagères.

P1000738

Un coup de grelinette puis de griffe avant plantation. Les poules en profitent pour gratter le paillage et la terre à la recherche de petites bestioles à manger. Inutile d’ajouter du compost après le paillage d’hiver.

P1000744

La planche est prête à la plantation, cette année il s’agit de la variété de pommes de terre Zen, précoce,  originaire du Limousin et résistante au mildiou.

P1000753

P1000757

Même travail sur la demi planche où se trouvaient les poireaux pour semer les petits pois, une variété anglaise cette année : Hurst Green Shaft

P1000763

Il reste encore une demi planche de poireaux à consommer.
Les planches sont protégées du grattage des poules  par des filets ouverts en haut, en attendant que les plants soient suffisamment haut.

P1000765

La dernière planche est préparée pour plantations ultérieures : panais, salades, semis de poireaux, échalotes… La terre est passée à la grelinette.

P1000833

Du compost maison est ajouté.

P1000836

Puis il est incorporé à la griffe.

P1000841

Au fond , il reste un peu de mâche qui devra être consommée rapidement pour laisser la place aux échalotes.
Les fèves, semées en Novembre,  poussent bien et sont en fleurs. Il reste aussi quelques bettes et betteraves.

Premiers semis

Les premiers semis, tomates et piments sont faits.
Le substrat de semis est préparé avec une moitié de terre récupérée sur des taupinières, une moitié de terreau de jardinerie et un peu de compost maison.
Il est ensuite bien mouillé en trempant les pots dans l’eau.
Les pots seront ensuite égouttés.

Les pots sont installés au grenier sous le vélux, on utilise des éléments de ruche pour les surélever. Un voile sera posé sur la vitre pour éviter de brûler les petits plants.
Les graines seront posées sur le terreau, 3 par pots. Quand les plants auront poussé, on choisira le plus beau pour la transplantation.
Chaque pot reçoit son étiquette. Cette année, nous auront de la Noire de Crimée, le reste de tomates F1 Belle Lorraine et Maestria, une nouveauté Stupice, une variété de tomates Tchèque très précoce, très résistante et adaptée au climats plus frais et humides, appelée aussi tomate de Quimper.
A terme, nous ne garderont que des tomates reproductibles et de préférence résistantes et nous produirons toutes nos propres graines. L’an prochain nous essaieront également Burbank.
Quelques graines des piments de Tunisie sont semées aussi.

Les graines sont ensuite légèrement recouvertes d’une fine couche de terreau sec.

Ce terreau sera très légèrement tapoté avec une petit bout de bois.

Les pots à semis seront ensuite replacé dans les bacs sous le vélux.
Les bacs serviront recevoir l’eau qui remontera par capillarité dans les pots selon les besoins. Pas d’arrosage par le dessus.
Les plants seront sortis à l’extérieur sous châssis fin Avril pour acclimatation, et mis en place mi-Mai.
Même procédé pour les courgettes et courges qui  seront semées mi-Avril, car elles poussent beaucoup plus vite,  pour une mise en place mi-Mai également.

Expériences de fin d’hiver

Premier essai réussi de betteraves rouges lactofermentées à la saumure.
Voir le blog « ni cru, ni cuit «  pour toutes les recettes . (Cliquer sur le lien pour l’accès à ce blog).
C’est facile à réaliser, ça ne demande aucune énergie pour conserver, il faut peu de saumure et celle-ci demande peu de sel, c’est parait-il inratable.
Il suffit d’ajouter un filet d’huile d’olive juste avant de servir.
La prochaine fois, on râpera les betteraves au lieu de les couper en bâtonnets.
Michel a préparé un bocal de rutabaga râpés cette fois, ils seront bientôt prêts.

Nous venons de consommer notre dernière courge Butter Nut ( belle récolte cette année). C’était la plus grosse, on en a récolté les graines et fait un test de germination avec succès.

Premières tailles

Belle après midi ensoleillée, on en profite pour commencer les travaux de taille.
Taille de la haie d’osier vivant.

P1000391

Certains brins sont morts, on utilise de beaux brins taillés pour les remplacer.
On aura peut-être de quoi faire un petit panier avec les brins coupés…

P1000399

Taille de formation du pommier plein champ.

P1000401
Les cassis, casseilles et groseilliers qui sont derrière la haie d’osier sont également taillés.
Ensuite on passe aux fruitiers en espalier.
Les 3 pommiers sont taillés , il restera à tailler les poiriers.
Les fruitiers à noyaux, cerisier, prunier et pêchers seront taillées plus tard de même que la vigne.

P1000407

Michel m’explique de nouveau la taille des fruitiers à pépins, et je m’y entraine.

 

 

Travaux d’hiver

Pas encore possible de faire des travaux au jardin, mais on se prépare à la nouvelle saison. Il nous faire l’inventaire des graines que nous possédons, faire la liste de celle que nous devons acheter et passer commande.
La commande est faite, on attend la livraison.


L’hiver est aussi la saison des travaux d’aiguille.
J’ai commencé un nouveau costume de Plougastel pour petite fille, il sera entièrement dans les tons bleus.
J’ai commencé par le tablier de velours bleu, brodé de perles argentées.
Le perlage est terminé, la ceinture en velours est posée, il reste à la surpiquer et poser les rubans de satin bleu pâle et enlever les fils de bâti.
Les perles sont cousues une par une, il y en a de trois sortes, de toutes petites, des demi longues et des longues.