Que choisir pour pailler?

On peut bien entendu utiliser des paillis du commerce prêts à l’emploi mais nous utilisons uniquement du paillis préparé à partir des déchets de notre jardin ( ou de celui des voisins qui veulent s’en débarasser!)

Triple avantage : ils sont gratuits, se transforment en humus qui enrichissent le sol, et cela nous évite de les porter à la déchetterie

  • Feuilles mortes (toutes utilisables). Utiliser les feuilles des fruitiers et des rosiers pour pailler les fleurs et les légumes, cela évite aux maladie de se propager. Nous récupérons  les feuilles des arbres voisins (chênes, noisetiers,etc…) qui échouent sur nos allées devant la maison ou dans la rue en les ramassant à la tondeuse à gazon, elles sont en même temps broyées.

Paillage pour l’hiver :

Couvrir le sol avec les plants arrachés (tomates, courgettes, etc) couvrir avec des tontes de gazon puis des feuilles mortes. Mettre quelques branchages pour dissuader les poules d’éparpiller tout le paillage.
Ce paillage protègera le sol et les micro-organismes qui s’y trouvent. Il s’y produira un compostage en surface qui nourrira la terre.

Paillage pour l'hiver

  • Tonte de gazon.

—Paillage de la plantation de poireaux à la tonte de gazon. Entre deux rangées de poireaux, on a semé des carottes. Culture dérobée de radis dans le rang de carottes

  • Tailles de haies broyées à la tondeuse, quand elles ne sont   pas trop grosses, sinon utiliser un broyeur (ou le louer ou voir avec les associations locales : Vert Le Jardin  site web : www.vertlejardin.infini.fr))

Broyage à la tondeuse à gazon : tiges de digitales, de lupins, de Weigelias,de bambous, de fushias.

Broyage de lavande

Broyage de lavande et de salvia. Le broyat sera réparti sous les Pet Sai, on espère ainsi décourager les chenilles qui en font de la dentelle.

  • Copeaux de bois non traités. Je les ai utilisés pour pailler la nouvelle plantation de fraisiers ( sous les filets, à côté du tronc de l’eucalyptus)  et la planche de fèves.

Copeaux de bois sous les fèves

  •  Broyat de branches d’arbre:

Nous avons profité de la chute d’un mimosa lors d’une tempête pour broyer les branches afin d’en faire du paillis
Les branche menues et les feuilles  entrent par le dessus du broyeur, les branches plus grosses par un tuyau sur le côté. Notre broyeur n’et pas très puissant donc nous ne pourrons pas broyer les grosses branches. Nous allons couper les grosses branches et le tronc et les mettre à sécher , nous les brûlerons dan le poêle à bois quand il sera suffisamment sec. Le bois n’est pas fameux pour cet usage, mais ça nous évitera de faire un tour à la déchetterie et de l’encombrer.

Broyage

Paillage des plates bandes à l’aide du broyat :

9 réflexions à propos de “ Que choisir pour pailler? ”

  1. Que du travail au jardin ! J’aime y être, à priori tout comme vous et c’est bon de récupérer les différents déchets afin de pailler et de limiter les apports en eau.

  2. Bonjour,
    Autoriseriez-vous l’emploi (avec crédit) de la photo du broyage de lava dans un document de communication en faveur de la réduction des déchets ?
    Merci d’avance.

  3. formidable le petit jardin breton, plein de photos et commentaires judicieux. moi j’ai aussi utilisé de vieilles ardoises que j’ai pilées et mis aux pieds des hortensias, c’est joli et ils sont d’un bleu éclatant.
    bonne continuation
    ta cousine Frédérique

  4. Christiane Lollini a dit:

    Instructif’ merci. J’habite sur les collines de Nice et je broyés tout feuilles ,petits branches, déchets cuisine pour éviter l’évaporation de l’eau surtout en ete

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s