Dernière récolte de haricots verts du premier semis, plantations pour l’hiver

Le premier semis de haricots verts arrive en fin de production.
Il est temps de l’enlever et de le remplacer par des semis et des plantations pour l’hiver.
Les haricots verts sont coupés au sécateur, les racines restent en terre.
Les filets de protections sont enlevés, les poules en profitent pour venir visiter la planche et se régaler.

Dernière cueillette de haricots verts du premier semis, il va falloir attendre pour récolter sur le 2nd semis.

Le passage de la grelinette n’est pas utile, seul un passage de la griffe sera réalisé.

Plantation de Choux Tronchuda pour l’hiver. (Plus tard, des choux seront repiqués pour le printemps.)

Dans cette planche autour des choux, semis à la volée de mâche, de radis Red Meat et de Pak Choi. Récolte en automne et en hiver.

Après le semis, les graines sont incorporées à l’aide d’un griffage léger, puis la terre sera tassée à l’aide d’un râteau.

Semis spontané de Pak Choi dans la planche carottes poireaux. Un plan est monté en graines l’année dernière, les graines se sont semées toutes seules. Coup de chance, ils poussent entre les poireaux et les carottes !
Nous avons quelques semis spontanés, bettes, Radichetta, Pak Choi, Moutarde rouge qui poussent n’importe où au milieu des rangs de plantation bien rectilignes !On laisse faire et on repique au besoin, plus facile que de faire des semis à la maison, c’est aussi plus précoce et plus résistant même aux limaces.

La récolte du jour. Cette année, la récolte de tomates est particulièrement abondante et précoce. A part les tomates Noires de Crimée, nous cultivons des petites tomates  : Stupice, Bloody Butcher, Burbank.
Les petites tomates, sont généralement plus précoces que les grosses, ce qui est un avantage pour le climat breton.
Pour le moment notre préférée, Bloody Butcher, très précoce, excellentes et très productive.
Les tomates sont bien identifiées pour la collecte de graines.
On garde les graines pour nous et aussi pour en offrir dans les bourses aux graines.

Les récoltes au potager

Les récoltes continuent au potager et aussi dans celui d’Emilia, que nous entretenons.

Haricots verts, courgettes, tomates Noires de Crimée, les premières, tomates Bloody Butcher, framboises et fleurs comestibles, soucis, capucines, mauve et bourrache.
Nous cultivons les tomates en plein air et les Noires de Crimée sont mûres assez tôt cette année ( comme l’année dernière).
Il y a quelques années nous ne les récoltions qu’un mois plus tard !
La tomate Bloody Butcher , assez petite, est très précoce, nous la récoltons depuis le 8 Juillet comme la tomate Stupice.
Mais à la différence de cette dernière, elle est très productive et très goûteuse.
Ce qui est un atout pour notre région quand on cultive sans serre.

La récolte du jour dans le jardin d’Emilia, les haricots verts triomphe de Farcy.

la récolte de tomates dont une partie vient de chez Emila, l’autre de notre potager.

Les tomates sont repérées par des étiquettes car nous récoltons les graines : les Bloody Butcher, très abondantes à droite, les Stupice, à gauche, au milieu les premières   Burbank, un peu plus tardives, comme les Noires de Crimée. Elles font de très jolies grappes. Ces tomates nous permettrons de prolonger la récolte.
On ne l’a pas encore goûtée !
Derrière, les bols contiennent les graines  qui sont mises à fermenter pour pouvoir  les séparer et les sécher. Une étiquette est sous le bol pour identifier soigneusement les graines.

Tournage d’une petite vidéo au potager

Jeudi 30 Juillet, tournage d’une petite vidéo dans le potager organisé par la Maison de la Bio pour un nouveau site internet de Brest Métropole.
La vidéo a pour thème « les rotations au potager ».
Le site internet est encore en construction et aura une rubrique « Habitants Jardiniers » dans laquelle seront publiées toutes les nouvelles concernant le jardinage sur le territoire de Brest Métropole.

Dernière récolte de petits pois et second semis de haricots verts

Il est temps de faire la dernière récolte de petit pois, le deuxième planche à partir de la droite..

Les plants sont coupés au sécateur à la base et les racines restent en terre.

Il reste de l’ancien paillage et quelques adventices, qui seront mis de côté.

Pendant ce temps, les pois sont récoltés, les plants seront hachés pour retourner en paillage.

Après avoir nettoyé la planche, elle sera « grelinée » pour l’aérer.

Puis passée à la griffe pour bien casser les mottes de terre.

Ensuite, on procède au second semis de haricots verts nains en poquet de 7 à 8 graines.

Puis tout le paillage mis de côté sera replacé entre les rangs de semis, auquel on ajoute les plants de petits pois hachés au sécateur.

Enfin, les filets seront remis en place pour que les poules, par leur grattage, ne viennent perturber les semis.
Et voila le nouvel aspect du potager !

Une photo prise de chez le voisin avant l’arrachage des petits pois.

Les échalotes ont séché au grenier, elles ont tressées.

La récolte d’échalotes tressée.

Les échalotes sont remisées au garage.

Les petites poules et petit coq.

Plantation des poireaux et semis de carottes

Après l’arrachage des pommes de terre… euh, non !
Après l’arrachage des bettes et la récolte de pois …. (voir article précédent), nous préparons la planche pour la plantation des poireaux et le semis de carottes pour l’hiver.
Il faut slalomer entre les pavots pour pouvoir passer la grelinette !

Un petit coup de griffe puis un coup de râteau, toujours en slalomant entre les pavots..

La planche est prête pour la plantation des poireaux bleus de Solaize, provenant de notre semis et de nos graines.
On utilise un pont pour évite de tasser la terre en marchant dessus.

Un semis de carottes est réalisé entre chaque rang de poireaux.
Ce sont des Géantes de Tilques, les graines sont également produites au jardin.

Et voila l’aspect de la planche. Poireaux et carottes dans un champ de pavots…
J’ai enlevé les feuilles basses des pavots pour que la plantation profite de la lumière.

Une nouvelle expérience, l’oignon patate.
C’est un oignon qui se comporte comme un échalote, on plante un bulbe et il donne 3 ou 4 , parait-il de très bon goût et beaucoup plus résistant à l’humidité que l’oignon.
Nous ne l’avons pas encore goûté, mais on en gardera des bulbes pour en replanter l’an prochain, ça a l’air très prometteur.

P1030787

La récolte d’oignons patates sèche sur la terrasse.

P1030789

Et une invitée surprise au jardin, une lucane femelle.

P1030797

Comment un fiasco s’est transformé en succès !

Nous avions expérimenté une nouvelle variété de pomme de terre l’année dernière, la Zen, apparemment résistante au mildiou, comme pomme de terre primeur.
La semence qui nous a été vendue, n’était pas formidable, un certain nombre de tubercules n’ont pas germé, et ont dû être remplacés, d’autres ont mis longtemps à sortir de terre.
Nous avions tout de même fait une bonne récolte : 40kg pour 40 plants.
On a quand même conservé de la semence pour cette année.
Nous avions planté environ une quarantaine de semences, 2 seulement sont sortis de terre ! Impossible de recommencer la plantation, car après avoir enlevé les pommes de terre nouvelles, nous plantons les poireaux pour l’hiver et semons des carottes.
Cette succession étant tellement serrée et ne tolérant pas de retard, nous avons dû avec regret nous passer de pommes de terre nouvelles.
Comme l’idée de voir une planche potagère vide de Mars à début Juillet nous a semblé insupportable, nous avons fait une semis de petits pois provençaux qui sont précoces.
Lorsque les pois sont sortis de terre, nous avons vu également apparaître un autre semis, il s’agissait d’un semis spontané de Bettes. Nous avions laissé monter un plant de bettes en graines l’année dernière.
Puis un semis spontané de pavot est également apparu.
Nous avons pu profiter tôt dans la saison, de nombreuses récoltes de bettes.
Les bettes , bien qu’éclaircies régulièrement, ont un peu étouffé les pois, mais nous avons quand même fait une belle récolte de pois.
Et pour finir, on a récupéré environ 2kg de pommes de terre sur les 2 seuls plants qui ont voulu sortir de terre ! Au lieu de la quarantaine de kg que nous récoltons habituellement.
Et en prime, un joli  champs de pavot !
La récolte des pois dans ce foisonnement végétal.

La récolte de petits pois.

Arrachage des bettes, une partie sera distribuée aux amis.

Une autre partie avec les adventices seront mises en paillage de part et d’autre du rang de panais, à la place occupée précédemment par les oignons.

La récolte de pommes de terre ! Mais on a été un peu moins déçus grâce à tout ce dont la planche nous a gratifié…

Désherbage de la planche avec l’aide active d’un poule et du coq !
On n’a pas réussi à se résoudre à enlever les pavots, c’est trop beau.

L’an prochain, fini les expériences de nouvelles pommes de terre, on revient à la variété Dolreine, qui nous a toujours satisfait et comme nous la récoltons assez tôt, nous ne craignons pas trop le mildiou.
Dans le jardin d’Emilia, nous continuons avec la Sarpo Mira, comme pommes de terre de conservation, elle  nous convient, se conserve très bien et est effectivement résistante au mildiou, ce qui est important car elle est récoltée plus tard.
Donc, nous aurons quand même des pommes de terre !

Abondance de récoltes

Aspect du foisonnement végétal du potager en ce moment.

La récolte d’échalotes.

Une belle récolte et des échalotes de belle taille. Elles sont mises à sécher au grenier avant des les tresser.

La récolte des oignons, de part et d’autres de la rangée de panais.

Les oignons sont mis à sécher au salon, les conditions en extérieur sont encore trop humides par chez nous.

La récolte d’ail éléphant dans le jardin d’Emilia, un ail énorme, qui n’attrape aucune maladie, les goût est un peu différent de celui de notre ail habituel.

L’ail est mis à sécher sur la terrasse, il fait un peu plus sec en ce moment.

Les autres récoltes.

Le semis d’Artemisia annua.

Le jardin ornemental : Lavande, Diérama pendula, Watsonnia, Agapanthes, Achilée, Rose…

Les récoltes et le jardin d’Emilia

Le jardin d’Emilia.

 

Récolte de pois dans le jardin d’Emilia.

L’ail sèche au grenier.

Lorsque l’ail est bien sec, il est tressé.

Récoltes dans notre jardin.

 

Les petits pois en transparence.
C’est une variété anglaise, Hurst Green Shaft. Elle est semi précoce, un peu plus haute que le Petit Provençal. Elle a la particularité de produire deux fleurs jumelées, donnant deux gousses jumelles, avec à l’intérieur 9 à 10 grains.
Ils sont donc très productifs et tout à fait délicieux, sucrés à souhait. Parfaits pour manger crus pendant la récolte !

Notre limonade de gingembre, (Ginger Ale), faite maison à partir de gingembre, citron, peu de sucre et eau, c’est tout, ça fermente tout seul.
Attention, en débouchant la bouteille, la première fois, un grand geyser de limonade a arrosé le jardin, il ne nous en est resté que deux tout petits verres !
Maintenant, on fait très attention en débouchant la bouteille et on n’en perd plus une goutte, mais ça demande du temps, il ne faut pas avoir trop soif…

Et pour finir ce tour de jardin, notre maman poules et ses petites poules et coq qui ont maintenant plus d’un mois et commencent à être plus autonomes.

La libération des courgettes

Les courgettes ont été plantées mi Mai entre les deux rangs de fèves.
La récolte des fèves touche à sa fin, on va donc pour pouvoir enlever les plants de fèves et ainsi « libérer » les courgettes qui bénéficieront d’un meilleur ensoleillement.
Dans le potager, semis spontanés de pavots, que l’on laisse fleurir.

Les plantes de fèves sont coupés au ras du sol, les racines restent en terre.

On en profite pour faire la dernière récolte de fèves.

Les plants de fèves sont hachés au sécateur et remis en paillage autour des courgettes.

On ajoute des planchettes et bâtons sur le paillage pour que les poules ne dispersent pas le paillage, on n’aura ainsi pas besoin de remettre les filets. Les courgettes sont maintenant assez grandes pour ne pas être endommagées par les poules

Les petits poussins ont plus d’un mois et sont devenues 3 petites poules et un petit coq  !

Maman poule peine à garder les petits sous ses ailes pour dormir !