Et encore de belles récoltes !

Les récoltes continuent, toujours aussi abondantes : haricots verts du second semis, chouchous, pommes mais aussi tomates et courgettes.

De la roquette semée dans un tout petit coin du potager sous un rosier, des tomates cerises de la plate bande ornementale et les oeufs de Chloe.

Et toujours les champignons surprenants dans les aromatiques, il y en a encore beaucoup à venir. Sur la photo de gauche, des petits œufs blancs vont émerger de nouveaux clathrus ruber (non comestibles !)

Publicités

Des récoltes à profusion

Les tomates mûrissent à vue d’œil, les haricots d’Espagne nous régalent autant que les courgettes, quelques piments, poivrons et maintenant les chouchous commencent à avoir la bonne taille !
Les haricots d’Espagne et tomates cerises cultivées dans le jardin ornemental, où il y a de plus en plus de comestibles….

pot15

Toujours les haricots d’Espagne du jardin ornemental, les tomates et courgettes du potager et surprise ! Chloe a recommencé à pondre. Les poussins sont devenues poulettes

pot16

Des tomates Noires de Crimée, Cornues des Andes et Atoll, un poivron et quelques petits piments jaunes.

pot18

Les chouchous qui s’accrochent au cerisier dans le jardin ornemental, il ne nous donne pas de cerises, au moins il sert de support au plant de chouchous qui va donner à profusion cette année.

pot17

Première récolte de chouchou avec 2 semaines d’avance sur l’année dernière.

P1110838

Et pour finir, un invité imprévu non comestible parmi les aromatiques, surtout autour de la souche de cordyline abattues  récemment car malade : un clathrus ruber, en fait il y en a une demi douzaine, tout autour de la souche.

 

 

 

 

Les récoltes et la préparation de l’hiver continuent.

Le premier semis de haricots a fini de donner, les plants sont coupés au sécateur afin de laisser les racines en terre. Les carottes de l’an dernier continuent de fournir des graines, elles resteront encore en place.

pot5

Aussitôt les plants de haricots enlevés, les poules vont se régaler de bonnes choses. Ici, Becky et ses poussins qui ont bien grandis, ils ont 2 mois. Nous avons 3 poulettes et un petit coq au premier plan. On le reconnaît grâce à ses quelques plumes bien rousses et à sa petit crête bien rouge qu’on aperçoit à peine sur la photo.

pot4

Un cordeau est installé autour de la planche puis celle-ci est redéfinie à la bêche, les allées permanentes sont tondues à la cisaille.
A gauche, la planche de poireaux et carottes qui ont bien poussés, les carottes ont déjà été éclaircies.

pot7

Un petit coup de grelinette pour ameublir la terre. Bonne surprise, celle-ci est presque comme du couscous, on n’aurait presque pas eu besoin de ce coup de grelinette grâce à tous nos paillages depuis quelques années. A droite de la photo, des salades radichetta  (ou cressonette marocaine) qu’on a laissé monter en graines. L’été dernier, on avait fait de même et on a eu des semis spontanés de salades qui repiquées nous ont permis d’avoir de cette salade bien plus tôt qu’avec des semis faits à l’intérieur. On récolte les feuilles de cette salades au fur et mesure des besoins, on peut ainsi récolter sur le même plant pendant assez longtemps.

pot8

Pour finir un petit coup de griffe très superficiel pour le semis.

pot9

Plantation de chou tronchuda, chou portugais qui ne pomme pas et dont on récolte les feuilles nécessaires au fur et à mesure de sa pousse et des besoins. Le semis avait été fait sur la  planche, à droite, il y a environ 2 mois.

pot10

Pour finir, semis de navets, ils serviront de couvre sol dans un premier temps, puis après éclaircissage, ils nous fourniront diverses récoltes : les feuilles récoltées pourront être mangées mélangées à de la salade ou préparées en soupe. Les plants restant nous fourniront les racines plus tard dans la saison.

pot11

Les 2 filets seront mis en place de part et d’autre de la planche de façon à empêcher les poules d’aller gratter et détruire le semis. Les 2 filets ne se rejoignent pas au sommet, les oiseaux du ciel ne risquent pas d’y être pris au piège.

Pendant ce temps, les derniers haricots verts sont récoltés, les plants seront stockés, ainsi que les tontes d’herbes et diverses herbes indésirables,  puis serviront de paillage.

pot6

Récolte de haricots verts, haricots d’Espagne, courgettes et tomates Atoll.
La tomate Atoll est une hybride très précoce, mais elle a un gros défaut, les plants restent bas, les fruits se forment presque à terre, donc sont grignotés par les limaces, en plus inutile de récolter les graines. On ne recommencera pas cette variété.

pot3

Récolte de tomates Noires de Crimée, une valeur sûre, assez précoces, et de très bon goût, les fruits sont en général très gros.

pot12

De nouvelles récoltes

Nos premières tomates Noires de Crimée avec presque un mois d’avance sur les années précédentes ! Les tomates rouges sont les nouvelles venues au jardin : Atoll, dont on a déjà dégusté deux. Quelques tomates cerises, des piments de différentes couleurs , eux aussi très en avance.
Les mois de Mai et Juin ont été très beaux, Juillet beaucoup moins mais le beau temps du début de saison  a fait beaucoup de bien au jardin. Un arrosage régulier à l’eau récupérée du toit a été nécessaire mais plus maintenant. La canicule est finie et nous avons retrouvé notre traditionnel temps Breton !

La grosse  tomate a été aussitôt préparée en salade avec poivre, vinaigre de Xérez, huile d’olive artisanale de Clermont l’Hérault,  la première cèbe de Lézignan récoltée aussi au jardin et un peu de ciboulette pour la couleur.

 

Le temps des récoltes

Les récoltes continuent !
Les  courgettes donnent à profusion. Ce sont des courgettes Amalthée, une variété hybride qui a très bon goût, à récolter pas trop grosses.

Les haricots verts, Calypso, très fin . Ce sont des plants nains mais qui donnent bien. Le potager, bien qu’entouré de murs est très venté, les vents rebondissent sur les murs et créent des tourbillons. Même nains, nous devons les mettre des tuteurs, comme aux petits pois.

Et enfin, les échalotes, un peu petites cette année, sans doute plantées un peu trop serrées. On en a mis de côté pour la plantation de l’année prochaine. On va essayer une méthode, couper chaque échalote en deux et planter chaque moitié !
Elles seront conservées au grenier et consommées au fur et à mesure.

Les tomates vont très bien cette année, nous avons essayé une nouvelle variété, Atoll, une hybride précoce.
Elle a des tomates qui rougissent déjà alors que les variétés classiques ne sont bonnes à récolter qu’à la fin du mois d’Août chez nous.
Par contre, elles ont  un port bizarre, les plants restent vraiment très petits, (environ 50cm), très bas, les fruits aussi. Il va falloir inventer quelque chose pour les protéger des poules, elles adorent les tomates mûres ! Quand à la production, on verra mais elle risque d’être faible.
Les Cornue des Andes, bien que nous ayons acheté de la nouvelle graine, ont déjà attrapé l’alternariose, on pense les abandonner l’année prochaine.

Et pour finir, un cadeau d’une amie, des haricots secs régionaux pour le semis de l’année prochaine. Ils sont à sécher au grenier.

Éclosion du Machaon

Le Machaon est sorti de sa chrysalide le vendredi 14 Juillet, 3 semaines après son installation sur le brass-compost.
Michel a installé le brass-compost sur le silo à compost le vendredi matin pour que nous puissions assister à l’éclosion. La chrysalide était passée du vert au marron signe d’une éclosion imminente.
Nous sommes allés préparer le repas et le papillon a profité de notre absence pour sortir de la chrysalide, on la voit sur la droite.

Nous avons eu tout le temps de faire des photos à ce stade. Puis maladroitement, il est descendu sur le silo, a fait quelques pas chancelants et est tombé dans une toile d’araignée.
Michel l’a sorti délicatement de ce mauvais pas.

Puis l’a reposé sur le silo où il a fini ses préparatifs d’envol.

Les changements continuent

Samedi 1er Juillet, deuxième semis de haricots verts avec ma petit fille qui s’est appliquée à compter les haricots à mettre dans chaque poquet jusqu’à la fin du semis.
Mon petit fils, plus jeune y a participé aussi mais a fini par retourner jouer.
Les haricots  sortent déjà et nous devons arroser, car même si nous n’avons pas de canicule, le temps est maussade mais sec.

Puis, dimanche, c’est au tour des poireaux que Michel « habille ».
Ils viennent d’un semis fait au début du printemps. Ils sont très beau cette année.

Plantation d’un rang de poireaux puis semis d’un rang de carottes en alternance.
La planche sert à ne pas tasser la terre en y marchant dessus et des repères y sont gravés qui facilitent la plantation de poireaux à intervalles réguliers de 10 cm.
La largeur de la planche est aussi l’espace nécessaire entre 2 rangs de plantation.
200  poireaux sont plantés, de nombreuses soupes pour cet hiver !

Et après tout ce travail, un bon repas : du zembrocal accompagné d’une salade du jardin et un summer pudding avec les fruits rouges  du jardin.

Les grands changements de l’été au potager

Les récoltes de petits pois , de fèves et de pommes de terre sont terminées.
Très belles récoltes pour les pois et fèves, un peu moins bien pour les pommes de terre.

A gauche, Michel enlève le paillage avant la récolte de pommes de terre et le met sur la bâche. A côté, les petits pois sont fauchés, les racines restent en terre, les tuteurs sont également enlevés.

jardin1

Les poules en profitent pour se régaler de limaces et autres bestioles. Finalement, les poussins de Chloe sont deux petites poules.

jardin2

Planche 4 ( à partir du garage) la récolte de pommes de terre,
puis planche 3, la planche des petits pois rechargée en compost et en paillage en attente du 2nd semis de haricots verts, au fond le 1er semis de haricots vert qui poussent bien avec des carottes de cet hiver en fleurs pour collecter leurs graines et des pavots très décoratifs en semis spontanées.
Planche 2 , d’abord salades, radis  et panais au milieu, puis semis de poireaux qui attendent d’être repiqués, puis cèbes de Lézignan, puis échalottes
Planche 1, les fèves sont fauchées également et les fanes sont placées en paillage de part et d’autre des plants de courgettes qui avaient été plantées entre les rangs de fèves à la mi-Mai. Au fond les tomates, poivrons et piments qui poussent bien aussi
Les courgettes ont quand même réussi à prospérer et commencent déjà à porter des petites courgettes. Elles vont maintenant disposer de toute la place et de la lumière pour prospérer.

jardin3

Les dernières récoltes avec les pommes de terre triées par taille.

jardin4

Après la récolte de pommes de terre, la planche est rechargée en compost puis paillée avec les fanes de pommes de terre, de petits pois en attendant la plantation de poireaux et les semis de carottes en rangs alternés.
Le pêcher sur le mur est taillé, les framboisiers attachés. La canicule est finie, le temps est maussade, pas très chaud mais il ne pleut presque pas, il va falloir arroser.
La chrysalide de machaon est sur le brass compost à côté de la porte du garage ce qui permet de surveiller facilement son développement. Un 2ème brass compost a été mis en service pour ne pas risquer de faire du tort à la chrysalide.

Première sortie pour Becky et ses  4 poussins qui ont plus de 2 semaines maintenant mais Becky est toujours beaucoup plus prudente que Chloe avec ses petits, elle attend bien plus pour leur première sortie et les garde toujours à couvert sous les arbres contrairement à Chloe qui travers la pelouse avec sa progéniture sans souci même quand ils sont minuscules !
Trois poussins devant le pied du cerisier et le 4ème, toujours fantasque derrière le tronc. Celui-là est toujours très aventureux et a été sauvé de justesse plusieurs fois par Michel ou moi !

poules

Une chrysalide de machaon

Hier soir, nous avons vu une des chenilles de papillon machaon traverser la terrasse tranquillement, elle se dirigeait vers le potager.
Ce matin, Michel l’a découverte attachée sur le brass-compost près de la porte d’entrée du garage.
Ce midi, la chenille s’était transformée en chrysalide.
Il faudra attendre 3 semaines pour voir ce magnifique papillon déployer ses ailes.

machaon