Paillage d’hiver

La planche des tomates et courgette est libérée trop tard pour un semis d’engrais vert.
Elle va donc être paillée généreusement tout l’hiver jusqu’à fin février où elle sera découverte quelque temps, de façon à ce que la terre se réchauffe pour recevoir les plantations de pommes de terre vers la mi-Mars.
Les plants de tomates et de courgettes sont mis de côté sur une bâche.

La terre est travaillée à la grelinette en marchant dans l’allée, pendant ce temps, les poules ont accès à cette partie du potager.

On ajoute du compost  (ici du compost de fumier de ferme Bio, puisque nous n’avons plus de compost maison)

Le compost est incorporé à la griffe aux premiers cm de terre.

Puis les déchets végétaux, plants de courgettes et tomates, sont étalés sur la terre.

On va récolter des feuilles mortes dans la rue pour ajouter sur le tas.

Tous les déchets de jardin stockés au fond du jardin durant le printemps et l’été sont ajouté sur le tas.

Et pour finir, une bonne couche de foin qui servira de couche à la fois thermique et nourricière.

Un grillage à grosse maille est étalé sur le tas, des planches sont disposé tout le long du bas du tas, pour éviter que les poules ne dispersent tout le paillis.

Les 3 autres planche seront en production tout l’hiver : poireaux, carottes, à droite.
A gauche, panais, rutabagas, betteraves rouges, bettes ( quelques récolte en fin d’automne et reprise au printemps), des choux d’hiver, de printemps, de la mâche et des navets. Elles ont aussi paillées entre les plants. Les feuilles ou racines seront ajoutées au fur et à mesure des récoltes.
Et pour finir la dernière récolte de chouchous et la récolte de maïs dans le jardin d’Emilia.

Publicités

Semis d’automne

Semis de fèves dans notre jardin de part et d’autres de la rangée de panais.

Plantation de l’ail sur des petite buttes dans le jardin d’Emilia.

Semis de fèves dans l’engrais vert.

Travaux d’automne

Récolte de début Septembre.

Préparation de coulis de tomates.
Il y a tant de tomates que je prépare du coulis, qui sera congelé et utilisé pendant l’hiver.

Dernière récolte de haricots verts. Les plants sont coupés, seront stockés en tas avant d’être mis en paillage.

La planche de haricots est préparée à la grelinette pour un semis de mâche et la plantation de choux de printemps (Tronchuda).
Il reste des plants de tétragone qui avaient été repiqués entre les rangs de haricots.

Puis elle est griffée.

Semis à la volée de mâche.

Repiquage des choux.

Le raisin Muscat de Hambourg donne de belles grappes cette année.
Avec le soleil, les grappes ont bien mûri. Cependant, les raisins n’arrivent pas tous à maturité en même temps donc il faut les cueillir grains par grains à l’aide de ciseaux !
Il a un goût tout à fait délicieux.

La récolte du jour. Encore un coulis de tomates à préparer et du raisin au dessert pour la première fois de la saison.
Nous sommes très contents de la variété de tomates Belle Lorraine (F1 malheureusement). Elles sont précoces, de très bon goût,très productives,  les plants sont magnifiques et très résistants au mildiou. La variété Maestria est bien plus tardive, un peu moins productive.

Et enfin, récolte de graines de Pak Choi.

Récoltes d’Août au jardin

Récolte de feuilles de salades variées, de tétragone, de tomates, Noires de Crimée et Belle Lorraine ( résistante au mildiou) , de cèbes de Lézignan particulièrement belles cette année.

Une partie de la récolte, et elle va se poursuivre encore pendant un bon moment !
Nous avons essayé la variété Belle Lorraine cette année pour la première fois (à gauche sur la photo) car elles ont résistantes au mildiou. Nous les trouvons délicieuses et assez précoces.
On continuera Noire de Crimée, car elles sont savoureuses en salade, mais on pense arrêter la Cornue de Andes, finalement assez décevantes à de nombreux points de vue.
Nous avons aussi essayé Maestria pour sa résistance au mildiou, elle est moins savoureuse que Belle Lorraine et un peu plus tardive, on sera peut-être contents d’en profiter plus tard dans la saison, à voir !

Une partie de la récolte de pommes de terre faite dans le jardin de la voisine. Ce sont des Sarpo Mira, une nouveauté également cette année, choisies pour leur résistance au mildiou et pour avoir des pommes de terre de conservation ( en primeur, on cultive Dolreine dans notre jardin).
Nous les trouvons tout à fait déllicieuses.

Et pour finir, quelques images de la cuisine faite avec nos récoltes :
Une salade de tomates Noire de Crimée avec cèbe de Lézignan, petit bouquet de tétragone pour la décoration, une tarte à la tétragone et aux œufs de nos poules, une salade variée ( Radichetta, batavia rouge, salad bowl, tétragone, roquette et fleurs de capucine, mauve et bourrache.)

 

Activités d’Août et vues du jardin

Vue du jardin depuis le jardin des voisins.

Vue du potager avant l’arrachage des haricots verts, à gauche.
Ils seront immédiatement remplacés par des choux tronchuda et un semis de navets.

Vue de la plantation de tomates qui commence à produire.

C’est le moment des récoltes à profusion, des légumes mais aussi des graines : mauve, eschscholtzia, coréopsis, livèche, pavots, calendula, Nigelles de damas, bleuets.

Et pour finir le repas du dimanche sur la terrasse: un Sunday Roast, pommes de terre et haricots verts du jardin, suivi d’un Summer Pudding avec les fruits rouges du jardin.

Les grands changements de Juillet

Les petits pois sont coupés, les tuteurs enlevés, du paillage frais ajouté. (photo de gauche)
Puis  second semis de haricots verts en écartant le paillage.
Le premier semis de haricots porte déjà des bébés haricots. (au premier plan sur la photo de droite)

Les échalotes sont ramassées en mises à sécher sur la terrasse avant d’être tressées.. Elles sont remplacées par un semis de betteraves et de bettes.

Les pommes de terre ont été plantées en terre de façon classique. Mais comme les planches sont étroites ( 1m), il n’est pas facile de les butter convenablement.
Le reste du paillage d’hiver avait été ajouté après le buttage pour compléter celui-ci.
Lorsque qu’on a enlevé le paillage, on trouves les pommes de terre à la surface du sol.  Mais elles n’y sont pas toutes, il faut aussi aller les chercher un peu  plus profondément dans la terre à la truelle.

Belle récolte cette année, 40kg sur 8m².

Elles restent à sécher sur la terre toute la journée, puis sont ramassées.
La terre est ensuite griffée, puis plantation des poireaux et semis de carottes en rangs alternés.
Il s’agit de notre semis de poireaux qui est bien réussi cette année.
Les poireaux sont « habillés », on leur coupe les racines et les feuilles. Cliquer sur les photos pour les agrandir, on voit les poireaux habillés dans le panier sur la photo de droite.

Ils sont ensuite plantés puis arrosés. Un rang de carotte est semé entre chaque rang de poireaux ( rangs distants de 30cm).

Le jardin a totalement changé d’aspect, et en pleine canicule, on prépare déjà l’hiver !

Travaux d’été

La récolte d’ail a séché, les aulx sont tressés.  Il s’agit le l’ail récolté dans le jardin que la voisine met à notre disposition.

P1130144

Taille en vert de tous les  fruitiers mais également de la haie d’osier vivant, juste avant l’orage !
Le produit de la taille est broyé et mis en paillage dans le jardin.
La taille en vert consiste à couper le tiers supérieur des nouvelles pousses.

Nous avons laissé les choux tronchuda  monter en graines, les hampes de graines ont été récoltées et mises à sécher au grenier. Les gousses sont ensuite égrainées. On va avoir de quoi ensemencer un champs !