Premier semis de haricots verts

Beau temps pour ce dimanche de Pentecôte !
Un peu de jardinage, et premier semis de haricots verts Contender.

Vue du potager :

Vue du jardin ornemental :

Préparation d’une petite haie d’osier vivant de démonstration pour la fête de la Nature qui aura lieu dimanche prochain et où nous tiendrons un stand pour la Société d’Horticulture de Brest avec pour thème, le sol est vivant et comment nourrir le sol pour nourrir les plantes.
Le enfants pourront découvrir les racines de haricots grâce à un contenant transparent, fabriquer une pochette en papier sans ciseau ni colle et repartir avec quelques graines de Haricots d’Espagne à planter chez soi.

Publicités

Travaux de printemps

Les pommes de terre sont butées puis paillées avec les reste du paillis d’hiver. Les filets sont remis en place pour que les poules ne dispersent pas le paillis.

Les tomates sont plantées, ainsi que les piments. Cette année, une expérience avec deux variétés de tomates résistantes au mildiou : Belle Lorraine et Maestria.

Les courgettes sont plantées au milieu des deux rangées de fèves qui commencent à porter des petites gousses. Bientôt, notre première récolte de fèves !

Plantation de la capucines tubéreuse au pied du rosier « Mme Alfred Carrière ».

Plantation de la glycine tubéreuse au pied du pommier « Chailleux » entouré de consoude.

Et une très belle récolte d’asperge !

p1120665.jpg

Et bonne nouvelle, le second semis de petits pois sort enfin mais très lentement.
Dans le jardin de la voisine, grande séance de désherbage, plantation de glaïeul et de Reines Marguerites, les pommes de terre sont également butées et le terrain préparé pour le semis de haricots.

P1120679

La récolte d’asperge a commencé

C’est déjà notre 3ème récolte d’asperge. Cette année, elle semble très prometteuse

Par contre, échec du premier semis de petits pois, nous avons dû en racheter et resemer, la récolte sera plus tardive cette année, et le 2ème semis de haricots verts qui vient juste après les pois aura également du retard.
Il s’agit sans doute d’un problème de stockage des graines. Au grenier, il peut faire  parfois trop chaud et ça porte préjudice à la conservation des graines.

Les tomates, piments, cornichons se sont bien développé sous le vélux au grenier et  sont maintenant à l’extérieur sous un châssis pour les acclimater avant plantation en terre vers la mi-Mai.
Le temps est plutôt sec, les températures remontent donc les travaux de jardinage vont bon train,  le jardin d’agrément reprend bel aspect, le potager aussi.

De nouveaux semis

Les pommes de terre commencent à montrer leurs premières feuilles, les asperges montrent le bout de leur nez, bientôt, notre premier plat d’asperges.
Semis de poireaux en pleine terre, ainsi que semis d’oignons de Lézignan, également en pleine terre.

Les tomates, piments et tétragones ont poussé sous le vélux du grenier.
Les pots contenaient plusieurs graines.
Un rempotage dans des pots individuels est nécessaire, pour que les plants aient plus de place en attendant leur mise en terre aux alentours du 15 Mai.
Le semis de courges Butter Nut et de courgettes est fait également.

Il fait toujours bien frais chez nous !
Nous avons planté une capucine tubéreuse et une glycine tubéreuse en pot dans le salon. Elles seront mis en terre vers la mi-mai aussi.
Les fleurs sont superbes et elles produisent des tubercules comestibles.
Dans le jardin de notre voisine, nous avons aussi semé des petits pois.

Enfin quelques plantations au jardin

Un timide rayon de soleil, quelques jours sans averses, et on en profite pour faire les plantations de pommes de terre, échalotes et semis de petits pois !
Plantation des pommes de terre, variété Dolreine, en compagnie des poules  :

Semis de petits pois, Petit Provençal.
Aussitôt semés, aussitôt le filet est installé pour que les volatiles ne viennent pas perturber les semis et plantations.

Plantation d’échalotes, 2 variétés, des semences gardées de la production de l’an dernier pour l’une d’entre elle.

On a poursuivi les plantations chez la voisine qui nous prête un bout de son jardin : encore plus de pommes de terre et de petits pois !
La variété de pommes de terre est la Sarpo Mira, une variété créée pour résister au mildiou. On expérimente !

Premiers semis

Encore difficile de travailler à l’extérieur, les pommes de terre ne sont pas encore plantées.
Mais si le temps tient, dans quelques jours, on  va pouvoir planter les pommes de terre.
En attendant, on fait les semis d’intérieur : tétragone, piment et tomates.
Le mélange utilisé est de la terre récupérée sur des taupinières (5 volumes), du terreau de semis (3 volumes) et du compost (2 volumes).
Chaque petits pots est soigneusement étiqueté, car il y 4 variétés de tomates !

Puis les semis seront transportés au grenier, sous le velux pour une lumière par le dessus. Il ne faudra pas oublier d’y aller de temps en temps pour vérifier l’humidité des semis !
L’arrosage se fera par le bas, dans le petit plateau sous les pots, au moins au début .
Les plants ne seront transplantés en pleine terre qu’à la mi-Mai.
Une semaine avant transplantation, on les sortira d’abord le jour, on les rentrera la nuit, puis on les installera sous un châssis sur la terrasse que l’on fermera le soir.
Cela permettra au plants de s’habituer à la température extérieure qui en Bretagne, même en Mai est plutôt fraîche la nuit.

Premiers travaux de printemps

Un mois de Mars froid, avec averses fréquentes, quelques épisodes de froid suivis d’averses de neige, quelques dégâts dans le jardin ornemental, mais les fèves ont bien résisté.
Difficile de commencer la saison des plantations.
La planche recouverte d’un paillage d’hiver a été dégagée de son paillage qui est entreposé provisoirement sur une autre planche, en espérant que la terre se ressuie et se réchauffe …
Les poules se régalent !

Un petit coup de griffe par la suite et c’est tout ce que l’on peut faire tant la terre est détrempée. Il va encore falloir attendre pour la plantation de pommes de terre.

Et encore les poules :

Les récoltes continuent, nous avons toujours des poireaux, des carotte, des navets, des betteraves rouges et quelques panais, dont celui-ci absolument monstrueux :

Pot3

Et pour se réchauffer, un bon Chili sin carne, que des haricots, du maïs et des épices, accompagné de riz complet, un délice. On se passe très bien de viande, la recette est la même sauf que l’on n’y mets pas de viande.

Chili

 

Préparation de la nouvelle saison

Les jours rallongent, on commence à le sentir.
Chez nous, les tempêtes se succèdent, le sol est détrempé, impossible de travailler au jardin.
On en profite pour préparer la saison potagère bien au chaud au salon à côté du poêle à bois.
On fait l’état des lieux des graines qui nous restent, on prépare la liste des légumes à cultiver puis on prépare la listes des graines à acheter.

La première jonquille en fleur au jardin avec 1 mois d’avance, du jamais vu.

Les poules ont bien du mal à profiter du jardin avec toute cette humidité et ce vent, mais elles préfèrent quand même sortir à rester au poulailler.

Couture et bricolages

Un dimanche vraiment tempétueux, l’idéal est de se trouver des bricolages à faire à l’intérieur.
Nous avons trouvé un tutoriel pour faire des « tawashis », des chiffons pour la cuisine, la vaisselle et nettoyages divers avec des vieux tee-shirts hors d’usage.
Une activité amusante et utile.
D’abord, fabriquer la planche à tawashi avec un morceau de contre-plaqué carré  de 20 cm de côté, dessiner un carré de 18cm de côté sur ce morceau de bois, y indiquer des points tous les 2cm, y planter des clous sans tête sauf aux angles.
Découper le tee shirt en bandes de 5m de long d’un seul tenant et tisser en utilisant les clous.
Voir l’excellent tutoriel : http://www.meliecoop.fr/2017/07/12/tuto-tawashi/
Toutes les explications y sont et les  vidéos permettent de comprendre comment découper le tee-shirt pour obtenir une bande de 5m de long et tisser sur la planche à clou.
Les tawashis évidemment passent à la machine à laver.

Le premier tawashi est presque fini. Il reste le nœud final à faire.

Michel va lui aussi, fabriquer le sien.

J’en profite pour réaliser un sac à pain dans un vieux drap blanc en lin  ainsi que des sacs pour le marché Bio, également dans un vieux drap troué  en coton de couleur.
Les sacs cousus de fil blanc seront destinés aux fruits, ceux cousus de fil noir aux les légumes.