Le potager en Septembre

Les carottes et poireaux sont maintenant assez grands pour que l’on puisse retirer les filets, les poules ne feront pas de dégâts.
Le deuxième semis de haricots verts continue de produire ainsi que les tomates et courgettes.

Publicités

Récolte de cèbes, repiquage de betteraves et bettes

Les cèbes de Lézignan sont récoltées et mises à sécher.
La récolte des haricots verts se poursuit ainsi que celle de courgettes et tomates.
Première aubergine du jardin d’Emilia.
Les cèbes de Lézignan sont des oignons blancs très doux, que l’on utilise pour les salades, ils ne se conservent pas très longtemps, ils seront mangés en priorité

A la place des cèbes, on repique des bettes sur la rangée du milieu et  des betteraves rouges de part et d’autre des bettes, les plants proveniennent d’un semis fait sur place entre les cèbes.

Semis de différentes salades.

Les récoltes se poursuivent

Vue du potager :
A droite, le deuxième semis de haricots verts pousse bien au fond de la planche , le premier semis nous donne de belles récoltes de haricots verts très fins et délicieux.
A côté, la planche de poireaux carottes, les poireaux peinent un peu à cause de la sécheresse, les carottes sont sorties et nécessitent un éclaircissage.
Puis la planche courgettes, tomates et la dernière, salades oignons de Lézignas semis divers.

Récolte de haricots verts.

Les oignons du le jardin d’Emilia sont récoltés, séchés et tressés.
Une très belle récolte également.

Nous commençons à récolter nos premières tomates, les Stupice. Elles sont petites, forme cocktail, très précoces et délicieusement sucrées

Les cèbes de Lézignan sont prêtes. Elles sont plus petites que dans le sud de la France mais elles ont le même goût.

 

 

Deuxième semis de haricots verts et plantations et semis pour l’hiver

Il est temps de récolter les pommes de terre et faire la dernière récolte de petits pois.
Les fanes de petits pois seront coupées au sécateur et mises au compost, les racines restent en terre.
Les filets de protection sont relevés et les poules sont autorisées à gratter la terre…

Vue de la récolte de pommes de terre, qui s’avère être bonne, : 41,5kg pour 40 plants.
Elles ont eu un démarrage un peu difficile, quelques plants ont dû être remplacés, un semence pas satisfaisante (Zen). Mais on va garder notre propre semence et la recommencer l’année prochaine. La semence sera mise de côté immédiatement.
Les petit pois, « Hurst green shaft » une nouveauté cette année, un peu plus tardif que « Petit Provençal » a un rendement supérieur à celui-ci : 8,6kg contre 7,3kg sur 4m². Et de plus, une fois écossés, il y a 1/3 de plus à manger !
On le recommencera l’an prochain, et le goût est délicieux.

Le paillage récupéré de la planche de pommes de terre est mis en place sur la planche qui était occupée par les petits pois. Il est écarté pour permettre le second semis de haricots verts, qui est fait un peu plus tard que l’an dernier à cause de la variété de petits pois un peu plus tardif. On verra en fin d’été ce que donne ce semis de haricots verts. Le filet sera remis en place pour que les poules ne puissent pas perturber le semis.

A la place des pommes de terre repiquage de poireaux et semis de carottes en alternance. Les plants de poireaux proviennent d’un semis fait début Mars sur la dernière planche ( derrière les courgettes). Utilisation du pont pour ne pas marcher sur la terre cultivée.

Entre chaque rang de poireaux, semis de carottes. La terre sera paillée légèrement  plus tard à la tonte de gazon et les filets remis en place.

Les échalotes, après séchage, ont été tressées et suspendues au garage.

Vues du jardin ornemental qui explose de couleurs, et bourdonne d’abeilles et bourdons, entre autres.

Récoltes et semis d’été

Les tiges d’échalotes sont couchées et commencent à sécher, c’est le moment pour les  récolter .
Elles seront étalées sur la terrasse pour continuer de sécher.

Normalement, nous cueillons la tétragone (ou épinard de Nouvelle Zélande) au fur et à mesure de nos besoin, mais elle commençait à envahir la planche d’échalote, qui une fois libérée, recevra des semis d’été.
Il fallait donc faire de la place, les épinards seront congelés pour une utilisation ultérieure.
Les tiges d’épinards, coupées, seront mises en paillage.

A la place des échalotes, après avoir désherbé et griffé la terre, on sème trois rangs : celui du milieu avec des côtes de bettes, qui pourront rester en place l’an prochain ( ou des tomates seront replantées, le moment venu de part et d’autre des bettes).
A l’automne, on en fera quelques récoltes, puis en hiver, elles « hiberneront » pour repartir dès le printemps et nous faire de nouvelles récoltes.
Ici, nous avons un climat qui le permet.
De part et d’autre des bettes, semis de betteraves rouges pour l’automne et l’hiver.

Le jardin nous produit beaucoup de consoude en différents endroits.
Une partie a été récoltée et séchée.
Elle sera émiettée et mise en paillage léger sur le semis.
Lorsque les plants commenceront à sortir de terre, on pourra appliquer un paillage plus conséquent, avec par exemple de la tonte de gazon.

Libération des courgettes !

Les courgettes ont été plantées mi Mai entre les rangs de fèves. Elles se sont développées mais elles ont maintenant besoin d’espace et de soleil.
Et c’est le moment de récolter les fèves.
Les plants de fèves sont coupés à la base, les racines restent en terre.

Les courgettes vont pouvoir récupérer tout l’espace maintenant !
Les tuteurs en bambous permettaient de maintenir les plants de fèves et de les écarter un peu pour laisser un peu de lumière accéder aux courgettes.

Pendant ce temps, je récolte les fèves. Une belle récolte !

Les tuteurs sont enlevés et la brigade anti-slug se met au travail!

Un peu de désherbage.
12kg de fèves récoltées, sans compter celles que l’on a déjà mangées, soit au total 17kg.

Les cosses de fèves sont mis en paillage autour des courgettes.

Puis se sera le tour des plants de fèves qui sont hachés avant d’être mis en paillage.

Quelques plants sont gardés intacts pour ajouter sur le dessus.

Les courgettes vont maintenant rattraper leur retard, mais c’est la conditions pour faire deux récoltes sur la même planche : fèves puis courgettes.

Bienvenue dans mon jardin 2019

Une centaine de visiteurs pour l’édition 2019 de « Bienvenue dans mon jardin » le dimanche 16 Juin après midi.
Beaucoup de question sur les poules, comment faire pour les avoir en liberté au jardin, sur le potager également, nos techniques de rotations, successions et cultures associées qui permettent d’avoir une récolte abondante toute l’année sur une petite surface.
Des visiteurs qui ont pris leur temps pour flâner et apprécier le jardin.
Cliquer sur les photos pour les agrandir et voir le diaporama.

Nouvelles plantations et semis

Plantation des courgettes entre les rangs de fèves le 14 Mai pour éviter tout risque de gel.

Plantation des tomates.
Les bettes restent en place et des haricots sont plantés au milieu des 2 rangées de tomates entre les bettes.

Plantation de cèbes de Lézignan (oignons blancs très doux, arrivage direct de Lézignan par colissimo)

Premier semis de haricots verts Triomphe de Farcy. Le paillage est simplement écarté pour permettre le semis.

Vue générale du potager :

P1010214

Visite de notre micro ferme urbaine en permaculture le samedi 18 Mai, animation inscrite à l’agenda des Habitants Jardiniers .
Une bonne dizaine de visiteurs motivés qui ont pris beaucoup de notes.

 

 

Les pommes de terre sont butées

Les pommes de terre sont butées. Beaucoup de manques et de plants chétifs pour cette variété, Zen,  nouvelle et  résistante au mildiou.

Puis elles sont paillées à la tonte de gazon, et les filets seront remis en place pour que les poules ne puissent pas avoir accès à la cuture.

Même travail dans le jardin d’Emilia, où les plants de Sarpo Mira se développent bien. Les oignons poussent bien, l’ail a attrapé la rouille, les fèves sont magnifiques et bientôt une première récolte.