le jardin au printemps

Le potager : à droite les petits pois et les pommes de terre plantées mi Mars, à gauche, les fèves semée à l’automne.
Au milieu, une rangée de panais pour l’hiver prochain, puis semis de poireaux et de cèbes de Lézignan et radis.
Les pluies de ces derniers jours sont les bienvenues.
Et toujours des filets pour protéger les jeunes plantations du grattage des poules.
Les petits pois sont assez grands et les tuteurs en bambous permettent aux poules de passer mais pas de gratter.
Même chose pour les fèves.
Les pois et les fèves sont nains mais le potager est tellement venté que nous avons besoin de les tuteurer quand même.

Les récoltes :  premiers radis et quelques asperges, bettes semées à l’automne.

Les iris :

Une partie du jardin ornemental :

 

Visite de Maître Renard au poulailler

Vendredi soir, le renard est venu inspecter le poulailler et a tenté d’y pénétrer.
Il a essayé de pousser la porte, sans succès,  puis a creusé sous le poulailler.
Heureusement, nous avions solidement fixé un grillage sous celui-ci, il a donc dû abandonner sans faire de victime.

Le renard a déplacé le petit pavé qui servait à bloquer le bas des portes qui avait joué, puis creusé en rejetant le tout-venant installé sous le poulailler.
Nous avons aussitôt installé deux nouveaux verrous au bas de chacune des portes pour en consolider la fermeture.

Les pommes de terres sont butées

Les pommes de terre sont butées pour la première fois, puis très généreusement paillées avec des végétaux stockés depuis l’automne, feuilles mortes, restes de foin du paillage de l’année précédentes, herbes diverses.
Le filet est aussitôt remis en place car les poules se sont précipitées pour gratter dès qu’il a été enlevé. Il a fallu garder le troupeau à l’écart pendant l’opération, l’une d’elles a quand même réussi à endommager un plant !
Et une deuxième récolte d’asperge au menu ce soir.

Printemps au jardin

Quelques photos du jardin d’agrément :

Une des premières récoltes de la saison, un beau plat d’asperge.
La récolte a déjà commencé, il y a 15 jours !

La saison débute mieux que l’an dernier, le muguet est déjà presque en fleur, les petits pois sont très bien sortis, les pommes de terre montrent les premières feuilles, les échalotes sont vigoureuses, le semis de poireaux se porte bien aussi.

La saison des plantations et semis commence

La terre a commencé à se réchauffer.
Pour la première fois, on a mesuré la température du sol avec un thermomètre de cuisine avec sonde : 12°C partout.
Un peu de temps sec et on peut commencer les plantations et semis.
Le paillage est enlevé et stocké dans un autre coin du jardin, les poules en profitent et se régalent de tout un tas de petites bestioles.

Un dernier aperçu du potager d’hiver, les derniers légumes seront arrachés et stockés au garage, sauf les choux et la mâche et le reste de poireaux.

La première tonte de gazon sert de paillage léger.
Plantation de pommes de terre sur la planche n°4, en partant de la maison.

Un petit trou à la truelle, en écartant légèrement le paillage,on met  la pomme de terre au fond du trou qui est aussitôt rebouché.

Semis de petits pois sur une moitié de la planche n° 3, l’autre moitié sera destinée au haricots verts en Mai, il y reste encore quelques poireaux.
Le bâton mesureur est bien utile avec ses graduations tous les 10cm pour repérer l’endroit de semis le long du cordeau bien tendu..

En bout de planche n°2, on plante des échalotes toujours à l’aide du cordeau et du bâton mesureur.

Toujours sur la planche n°2, on laisse un espace pour recevoir les petits plants de cèbes de Lézignan qui commencent à pousser dans des barquettes, d’abord à la maison puis maintenant dehors en attente d’être repiqués.
L’espace suivant, sur la même planche, recevra, au milieu un semis de panais pour l’hiver prochain. Arrosage du fond du sillon avant le semis.

Semis de panais. On voit bien les graines au fond du sillon.

De part et d’autres de cette ligne, 2  lignes de semis de poireaux, les petites graines noires au fond du sachet. On a un autre semis de poireaux en barquette commencé à l’intérieur, mais deux précautions valent mieux qu’une.
Encore quelque chose qu’on récoltera l’hiver prochain. Cet hiver n’est pas encore terminé qu’on pense déjà au suivant !

C’était un nœud lunaire, on n’aurait pas dû  jardiner… On verra.

Travaux de février

Les travaux de fin d’hiver ont commencé au jardin ornemental.
Taille des rosiers :

taille-rosier

D’abord le rosier grimpant « Mme Alfred Carrière » puis tous les autres, il y en a douze en tout.
Le chou que l’on aperçoit derrière la pergola, sur la gauche,  est un chou Daubenton, un chou perpétuel. Il a été transplanté en Novembre, sans précaution, et n’a pas eu de difficulté à reprendre.
Ensuite, c’est le tour de la hais d’osier vivant :

haie-osier

Il a fallu refaire tous les liens, le raphia, s’abîme vite. On procède ensuite à la taille de tous les arbres fruitiers, il y en 10, pas mal pour un petit jardin ! Tous sauf un sont palissés. ( 4 pommiers, 3 poiriers, 1 prunier, 1 cerisier et 1 pêcher)

taille-fruitier

C’est ensuite le tour des l’aspergeraie, des hortensias, du chèvre-feuille et enfin du carré d’aromatique. Les tailles sont passées au broyeur et serviront à pailler (ou mulcher) .
Les herbes dites indésirables restent en place, elles servent d’engrais verts pour l’instant et protègent le sol. Un peu plus tard dans la saison, elles seront arrachées et laissées sur place en paillage.
C’est maintenant le moment d’aller chercher des légumes au potager. Les carottes sont toujours en terre et se portent très bien.

caroote-2

C’est une variété ancienne, la Géante de Tilques, qui porte bien son nom, elles sont effectivement très grosses. Celle-ci est la plus grosse que nous ayons arraché jusqu’ici, elle pèse 418g. Nous en avons repéré d’autres, nous  laisserons certainement les 2 plus belles en terre pour faire notre propre graine.

carotte

Et pour finir, cueillette de quelques feuilles de chou Tronchuda, ce chou Portugais, très tendre.

chou

Il se porte très bien durant l’hiver et continue de produire de belles feuilles que l’on coupe selon les besoins. Sous les choux, les navets rave d’Auvergne qui ont bien produit aussi cette année.

nains

Le carnaval approche

Un déguisement de pirate pour un de mes petits fils.
J’ai fabriqué le tricorne en feutrine en m’inspirant d’un chapeau acheté lors des fêtes maritimes de Brest 2012.
Pour le costume, j’ai dû acheter un patron en mercerie, un peu difficile à suivre.
Mais on peut le simplifier. : la doublure de la veste en velours n’est pas nécessaire mais elle m’a permis d’apprendre une nouvelle technique.
Le tee shirt a été acheté, sinon tout le reste est fabrication maison.
Les bottes sont en fait des guêtres, à mettre avec des chaussures. Il y a une fermeture à glissière sur le côté non visible pour les enfiler plus facilement. Le tissus synthétique  ressemble à du daim et en a le toucher.

pirate

Atelier de couture

En hiver peu d’activités au jardin, j’en profite pour faire des travaux à l’intérieur…
Il y a 5 ans, j’avais acheté un costume flamenco pour ma petite fille lors d’un séjour à Madrid. J’avais hésité entre 2 tailles : 4 et 6 ans.
Comme elle était trop petite, j’avais bien rangé la robe en arrivant.
Cet été, de retour à Madrid,  j’ai acheté un éventail et un châle assorti pour compléter le costume.
Pour son anniversaire de 6 ans, j’ai ressorti la robe de son emballage et constaté que j’avais pris la taille 4 ans ! et je ne m’en suis plus souvenue…
Il ne me restait plus qu’à refaire une robe pour compléter les accessoires !
J’en avais déjà fait une pour ma fille il y a plus de 30 ans, j’ai utilisé le patron de la robe de princesse bleue faite il y 2 ans (Mars 2015)  en l’adaptant.

atelier-couture

Le costume a été fini à temps !

costume

 

Le potager en hiver

Le potager en hiver nous fournit beaucoup de légumes mais nous avons aussi pensé au printemps  :
La 1ère planche à partir de la gauche est paillée généreusement et attendra la mi-Mars pour recevoir les plants de pomme de terre précoces..
La 2ème, nous fournit en ce moment en carottes (de Tilques) et poireaux ( bleus de Solaize). Au fur et à mesure de la récolte, le sol reçoit du compost et est aussitôt paillé avec les feuilles des légumes prélevés mais aussi avec des feuilles mortes, quelques tontes de gazon, et le restant de paillage de l’an dernier afin que le sol ne soit jamais nu.
La 3ème planche nous fournit en chou ( Tronchuda, des choux Portugais que l’on effeuille) et navets ( rave d’Auvergne) sur la deuxième moitié. Sur la première moitié, les choux pour le printemps et la mâche qui sert aussi de couvre-sol comestible en attendant la récolte.
Sur la deuxième moitié de la quatrième planche, des betteraves rouges et des rutabagas, des bettes pour le printemps. Sur la première moitié, les panais au milieu et de part et d’autre de la rangée de panais, les fèves qui ont bien supporté les quelques gelées blanches que nous avons subit.

potager

La dernière récolte : poireaux, carottes, feuilles de chou, navets, panais.
Seules les pommes de terre viennent du marché Bio, nous avons fini nos provisions, le potager n’est pas assez grand pour nous fournir en pommes de terre pendant tout l’hiver.

recolte

Une petite expérience, un mini potager dans le salon :
Nous avons gardé le trognon de scaroles du marché Bio avec leur petit cœur et les avons mis dans une soucoupe avec de l’eau, elles ont recommencé à pousser, nous les avons alors transplantées dans des petits pots avec du terreau, elles semblent bien apprécier et continuent de pousser, peut-être une nouvelle récolte en perspective !

salades

Le plan du potager 2016 est archivé, le plan du potager 2017 est prêt et déjà affiché sur le réfrigérateur, les graines sont commandée, la nouvelle saison est en marche !

plan